Calendrier
décembre 2019
L Ma Me J V S D
« août    
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  
Catégories

Un feuillet du codex Arundel, portant l’écriture de Francesco Melzi, le jeune aristocrate milanais apprenti de Léonard de Vinci à Amboise, correspond à un relevé des rues de la ville de Romorantin suivant un axe Nord-Sud.

A chaque changement de direction, Melzi indique le cap de la boussole.

Il se sert du genre de goniomètre employé déjà par son maître, Léonard de Vinci, pour lever le plan d’Imola (Italie) en 1503.

Le parcours a été retracé par une classe du collège Léonard de Vinci en 2011.

Le départ se situe à la Chapelle Notre-Dame-des-Aydes, faubourg d’Orléans. Le terme du parcours se trouve rue Saint Fiacre dans le quartier du  Bourgeau.

Le parcours est matérialisé au sol par des clous. En les suivant vous marchez sur les traces de Léonard de Vinci et de son élève, Francesco Melzi

 

 

 

 

 

 

En 1391, le roi Charles VI fait        l’acquisition du Comté de Blois et de la   Châtellenie de  Romorantin et  Millancay au profit de son frère Louis  duc d’Orléans. Jean d’ Angoulême    reçoit  la  Châtellenie  en héritage en 1445 et fait construire un château au bord de la Sauldre. Au début du       16 ème siècle  Romorantin devient la    villégiature préférée de  Louise de   Savoie, veuve de Charles d’Angoulême et le jeune François d’Angoulême  y passe une grande partie de son enfance.  Des  travaux d’embellissement sont effectués  et une aile nouvelle est commencée en 1512. Dès le début du règne de François Ier, le roi et sa mère ont de grands projets pour la  ville. En 1515, ils invitent Léonard de Vinci à venir en France pour réaliser une résidence royale, une ville nouvelle pour la Cour faisant ainsi de      Romorantin la capitale du royaume.

Partager/Marquer

Sur le site internet de « Centre Image » , vous pouvez consulter un film réalisé lors du congrés de l’Association des Historiens de la Renaissance organisé dans le Val de Loire en juillet 1952, au moment des célébrations du 500ème anniversaire de la naissance de Léonard de Vinci.

(cliquez sur l’image pour accéder à la vidéo)

 1er et 2 décembre 2011
 salle du Conseil Municipal-Hôtel de Ville de Romorantin-Lanthenay
ouvert au public, entrée gratuite

Louise de Savoie (1476-1531)

Blâmée par Jules Michelet, en raison d’un goût que l’historien du XIXe siècle estime trop prononcé pour les intrigues, Louise de Savoie (1476-1531) est sans conteste l’une des personnalités les plus fascinantes de la première Modernité européenne. Comtesse puis duchesse d’Angoulême, Louise n’est pas seulement la mère de deux illustres enfants, Marguerite et François, futur François Ier. Elle se charge de leur éducation ; une fois son fils devenu le roi de France, elle devient un conseiller des plus influents, avant d’assurer, à deux reprises, la régence du royaume. Amatrice d’art et bibliophile avertie, son action concerne encore la musique, la littérature et l’architecture. Ce colloque – qui se tiendra à Romorantin, où Louise possédait  le château et des terres sur lesquelles Léonard de Vinci avait  projeté d’édifier une ville nouvelle pour la Cour – ambitionne de passer en revue tant les aspects biographiques du personnage, que son action dans le champ politique, religieux et culturel.

 

Programme du colloque

 Pour les personnes qui n’ont pas encore  visité l’exposition Romorantin, le projet oublié de Léonard de Vinci, sachez que le musée de Sologne vous ouvre gratuitement ses portes:

le samedi 17 septembre de 10h à 12h et de 14h à 18h 

le dimanche 18 septembre de 14h à 18h


Des visites guidées vous seront proposées.

Nous rappelons que l’exposition se termine le 2 octobre 2011

 

 

Plantée au sommet d’une colline de Toscane dominant le village de Lamporecchio entourée de cyprès, la grande villa de Carlo Pedretti est une immense bibliothèque entièrement consacrée à Léonard de Vinci.

C’est là que se sont rendus Martine Vallon, directrice du Musée de Sologne à Romorantin et Pascal Brioist, professeur au CESR, pour recevoir au nom de la ville de Romorantin le somptueux fac-similé du Codex Arundel, édité par le grand spécialiste italien.

L’ouvrage contient les feuillets les plus détaillés de Léonard concernant le projet d’un palais sur les bords de la Sauldre.

Carlo Pedretti très touché par l’hommage que lui fit en juin dernier le Maire Jeanny Lorgeoux en le consacrant « citoyen d’honneur » de la ville, a offert cette édition prestigieuse du Codex Arundel,

avec l’idée de constituer au musée de Sologne un fonds documentaire autour de Léonard de Vinci.

Depuis 60 ans, Carlo Pedretti a voué sa vie à l’étude du Maître Toscan. Son épouse Rossana Pedretti se souvient avec émotion de la maison bruissant des cliquetis du clavier et des retours de chariots d’une machine à écrire qui n’a cessé de fonctionner qu’avec l’apparition de l’ordinateur.

Expert internationalement reconnu, le Professeur Pedretti a obtenu au bout de 30 ans de la British Library de pouvoir séparer les feuillets du Codex afin d’en reconstituer l’ordre chronologique de leur écriture.

Ainsi ceux consacrés à la période française du peintre ingénieur de la Renaissance se trouvent regroupés, ce qui permet de saisir le mouvement d’une pensée.

Aujourd’hui en Toscane le diplôme de citoyenneté romorantinaise s’affiche au milieu de la collection de livres anciens de Lamporecchio et demain les curieux de Sologne et d’ailleurs pourront consulter  au musée de la ville les dessins de Léonard à deux pas  du site où ce dernier devait édifier pour François 1er le plus majestueux des châteaux.

Léonard a été le héros pour de très nombreux enfants au cours de cette année scolaire.

Pas moins de 126 classes  venues de toute la région Centre se sont succédées depuis juin 2010 pour parcourir l’exposition sur les traces du génie italien, grâce aux visites pédagogiques.

Tous ont pu choisir de découvrir le grand projet de Palais Royal ou de manipuler les machines de Léonard….

Aujourd’hui ils peuvent même immortaliser leur aventure en incarnant le temps d’une photo le roi François 1er et la reine Claude France.

Dans le cadre de l’exposition, venez assister à la conférence de

Robert Knecht    

sur     

La Cour de France au XVIe siècle

Jeudi 26 mai 2011 à 18h30

salle du conseil municipal de l’Hotel de Ville de Romorantin.

entrée libre et gratuite

Cet historien, expert du XVIème siècle en France, est professeur émérite de l’histoire française à l’Uiversité de Birmingham, où il   enseigna entre 1956 et 1994.

On lui doit de nombreux ouvrages sur la Cour de France de la Renaissance.

 

Le vendredi 20 mai 2011 à 18h30

venez découvrir

« Les machines volantes de Léonard de Vinci »

une conférence de Pascal Brioist ,

 Professeur d’histoire au Centre d’Etude Supérieures de la Renaissance à Tours et Commisaire de l’exposition « Romorantin, le projet oublié de Léonard de Vinci ».

Salle du Conseil Municipal – Hôtel de ville de Romorantin-Lanthenay

Entrée Libre et gratuite

En 1517, Léonard de Vinci vient à Romorantin avec son élève Francesco Melzi.  Un feuillet du codex Arundel  (fol. 263 V)  portant l’écriture de Franscesco Melzi, correspond à une prise de mesure de la ville de Romorantin à l’aide d’une boussole topographique. Ce relevé est annoté par Léonard qui avait déjà utilisé ce type de Boussole pour lever les plans d’Imola et de Milan.

Une classe de 5ème du Collège Léonard de Vinci a retracé ce parcours de la Chapelle Notre-Dame-des-Aydes, faubourg d’Orléans jusqu’à la  rue Saint Fiacre dans le quartier du Bourgeau. Le parcours est matérialisé par un marquage au sol, en le suivant vous marcherez sur les traces de Léonard de Vinci et son élève.

A l’occasion de la Nuit des Musées le samedi 14 mai 2011 de 19h à 23h, le Musée de Sologne propose de parcourir l’exposition «  Romorantin, le projet oublié de Léonard de Vinci ».

Les visiteurs pourront découvrir l’immense projet imaginé par Léonard de Vinci à la demande de François 1er pour Romorantin, comprenant notamment un Palais royal, une ville idéale, un pavillon de chasse et un ingénieux réseau de canaux.

Des maquettes réalisées d’après les dessins du grand géni italien permettront à chacun de comprendre les grandes innovations mécaniques de la Renaissance.

Vous pourrez partir sur les traces de ce grand projet de Léonard de Vinci en menant l’enquête grâce à un quiz ludique pour toute la famille.

Vous pourrez également incarner le temps d’une photo le couple royal de la Renaissance François 1er et Claude de France, grâce à un panneau ludique de type « Face in hole ».

Entrée libre